Un outil qui risque de muter nos habitudes informatiques... ou peut-être pas. Il n'empêche que s'il est aussi facile d'utilisation que l'article, paru dans le figaro, semble avancer, il pourrait bien faire quelques milliers d'adeptes.