La vie des autres, réalisé par Henckel von Donnersmarck, est un film fascinant. Le fond de toile est l'ex-Allemagne de l'est où toute la population est surveillée pour le bien de l'idéologie prolétarienne. Tout ce qu'on dit ou fait, pour plus insignifiant que ce soit, peut être utilisé contre nous. La doctrine prend le dessus sur la liberté individuelle.

Ce monde où la peur règne me fait prendre conscience du ridicule de mes propres peurs. Alors que j'ai peur de moi-même, il y a des situations où il y vraiment lieu d'avoir peur. Cependant, le processus est le même: afin d'être fidèle à un principe, le système s'étouffe lui-même et s'autodétruit. 

Finalement, ce film raconte avant tout le pouvoir bénéfique de l'art sur la nature humaine. Rien d'étonnant qu'il ait gagné l'Oscar du meilleur film étranger. J'aurais d'ailleurs donné un Oscar pour l'acteur à Ulrich Mühe, qui communique les émotions de son personnage par un simple regard.

18708588
Ulrich Mühe

Le site officiel du film


"Fear is used by those who want to gain power, to control others and crush alternative ideas"*
"There is nothing to fear but fear itself"*

* Provider no 4, editions Mode... information;